Affaire de la statue de Jean-Paul II

2 mai 2015

La fédération de la Libre-Pensée du Morbihan ayant saisi le tribunal administratif de Rennes, le tribunal a confirmé le caractère illégal de l’implantation en 2006 de la statue de Jean-Paul II au centre de Ploermel. Le tribunal s’est prononcé en faveur de la suppression de la croix, mais l’auteur de la statue, Zourab Tsereteli, a fait savoir au maire de Ploermel Paul Anselin qu’il s’opposait de toute modification de son œuvre. Soit le monument devra quitta le domaine public, soit la place sera déclassée et privatisée. La place vient d’être rebaptisée « Saint Jean-Paul II ».

Les médias bretons évoquent sommairement l’événement en se gardant de rappeler que Zourab Tsereteli n’est pas seulement un sculpteur pompier mais l’expression de la reconquête chrétienne et du nationalisme de la Russie poutinienne : valeurs de l’extrême droite exaltées par les productions colossales et ringardes dont il inonde la planète. Nul citoyen de Ploermel ne semble s’être avisé de la laideur absolue de la statue du pape sous son arche et sa croix.

Le premier problème est peut-être là : l’indifférence des citoyens à la destruction de l’espace public, envahi, selon le bon vouloir de potentats locaux, de statues, de fresques et autres œuvres d’art hideuses sans la moindre protestation. La Libre Pensée a (heureusement) protesté au nom de la loi, mais qui a protesté contre la Vallée des saints à Carnoët ?

Plus grave encore, la mairie socialiste de Paris a laissé Zourab Tsereteli polluer l’espace public juste en face de Notre-Dame-de-Paris : on y trouve la réplique de la statue de Ploermel (sans la croix).

Ce contenu a été publié dans Au fil des jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.